schemacompetence

Comment pouvons-nous traduire l’intelligence émotionnelle en compétences à cultiver au sein de l’entreprise ?

Si le QI va trouver ses sources dans le savoir et le savoir faire, l’intelligence émotionnelle va plutôt s’exprimer dans le savoir-être à travers un jeu complet de compétences.

Quel est le lien entre intelligence émotionnelle et compétence émotionnelle ?

Voici exposée la relation entre les 5 facettes de l’intelligence émotionnelle et les 25 compétences émotionnelles identifiées…

Dans les compétences émotionnelles il y a d’abord la compétence personnelle puis la compétence sociale.

LA COMPETENCE PERSONNELLE

Ces compétences déterminent la façon dont nous nous comportons…

1 / La conscience de soi : connaître ses propres états intérieurs, ses préférences, ses intuitions et ses ressources.

la conscience de soi émotionnelle ou savoir reconnaître ses émotions et leurs effets;

– une autoévaluation précise ou connaître ses forces et ses limites;

– la confiance en soi ou être sûr de sa valeur et de ses capacités.

2 / La maîtrise de soi : savoir gérer ses états intérieurs, ses impulsions, ses ressources.

– le contrôle de soi ou gérer les émotions et les impulsions;

– la fiabilité ou se montrer honnête et intègre en toute circonstance;

– la conscience professionnelle ou s’acquitter de son travail de manière responsable;

– l’adaptabilité ou faire preuve de souplesse devant les changements;

– l’innovation ou être à l’aise avec les approches, les idées et les informations nouvelles.

3 / La motivation : les tendances émotionnelles qui nous aident à atteindre nos buts.

– l’exigence de perfection ou l’effort pour atteindre un niveau d’excellence ou pour l’améliorer;

– l’engagement ou savoir épouser les objectifs du groupe ou de l’entreprise;

– l’initiative ou être prêt à saisir les opportunités;

– l’optimisme ou poursuivre ses objectifs avec ténacité malgré obstacles et déconvenues.

LA COMPETENCE SOCIALE

Les compétences regroupées sous ce titre concernent notre façon de gérer nos relations aux autres…

1 / L’empathie : la conscience des sentiments, des besoins et des soucis d’autrui.

– la compréhension des autres ou capter les sentiments et les points de vue des autres et éprouver un intérêt réel pour leurs soucis;

– la passion du service ou anticiper, reconnaître et satisfaire les besoins des clients;

– l’enrichissement des autres ou sentir les besoins et les carences des autres et stimuler leurs capacités;

– l’exploitation de la diversité ou savoir concilier des sensibilités différentes pour mieux saisir les opportunités;

– le sens politique ou savoir déchiffrer les flux émotionnels sous-jacents d’un groupe et ses relations de pouvoir.

2 / Les aptitudes sociales : induire des réponses favorables chez les autres.

– l’ascendant ou savoir employer la tactique efficace pour persuader;

– la communication ou envoyer des messages claires et convaincants;

– la direction ou inspirer et guider les groupes et les gens;

– cristalliser les changements ou savoir initier ou gérer des changements;

– le sens de la médiation ou savoir négocier et résoudre les conflits;

– nouer des liens ou savoir cultiver des relations utiles;

– le sens de la collaboration et de coopération ou travailler avec les autres à des objectifs communs;

– mobiliser une équipe ou créer une synergie de groupe au service d’objectifs communs.

Daniel Goleman, L’Intelligence Emotionnelle au travail, 1998

Publicités